La péninsule de Shark Bay

Classé dans : Australie, Blog | 3

sharkbay

Aujourd’hui cela fait un an que nous avons pris l’avion ver d’autres cieux. Qui sharkbayaurait cru que notre petit périple de 4 mois en Asie du Sud Est se transformerait en une année et nous amènerait en Australie ? Nous quittons Coral Bay après une bonne douche en direction de Shark Bay. Comme d’habitude la route est très très longue et monotone. Nous passons pour la troisième fois le Tropique du Capricorne. A Carnarvon, la première grande ville depuis longtemps, on en profite pour faire des provisions et des réserves de carburant. Pour une fois que celui-ci est à un prix correct. La zone est très isolée et donc les prix flambent. C’est dimanche, la ville est déserte et plutôt moche et ne présente que très peu d’intérêt. On ne s’y attarde pas. Sur la route on croise beaucoup de chèvres mais pas un seul kangourous. Nous passons la nuit en haut d’une colline désertique, Gladstone lookout. Le lieu est très venteux.

dolphinNous continuons notre route vers Shark Bay, inscrit au patrimoine mondial. On peut notamment y observer d’innombrables dugongs, raies, dauphins et requins, d’où le nom. Le parc François Perron est réservé aux 4×4 désirant rejoindre le bout de la presqu’île et on peut nourrir des dauphins à Monkey Mia. Voilà de quoi s’occuper. Nous commençons par un petit arrêt à Hamelin Pool où on peut observer des stromatolites, de véritables fossiles vivants. De près, on ne voit rien à part des gros cailloux. Pourtant, ce sont des organismes microscopiques vieux de plus de 3,5 milliards d’années et apparemment à l’origine de notre atmosphère. Rien que ça… On observe les stromatolites depuis des passerelles en bois au-dessus de la mer avec quelques panneaux informatifs. A côté, quelque part dans les dunes, on trouve une carrière où l’on extrayait des briques de coquillages. Plus loin, on retrouve Shell Beach. C’est l’une des deux seules plages au monde entièrement composées coquillages. On en trouve jusqu’à 10 mètres de profondeur. Encore plus loin, à Eagle Bluff, un promontoire longe la falaise et offre une vue plongeante sur la mer d’où l’on peut voir des animaux marins.

monkeymiaemuNous arrivons enfin à Denham, la ville la plus à l’Ouest d’Australie. C’est vraiment une toute petite ville mais plutôt agréable en bord de mer. Après un petit tour au visitor centre, nous devons nous rendre à l’évidence. Notre super 4×4 n’est pas adapté à l’exploration du parc national François Perron car il faut une voiture assez haute. Nous n’avons pas non plus envie de nous retrouver coincé ou avec des dégâts sur la voiture. On a déjà eu assez de frais comme ça. Tant pis. Nous avons prévu pour le lendemain matin d’assister au nourrissage des dauphins à Monkey Mia. Comme il y a 30km depuis Denham, on décide se passer la nuit à Monkey Mia afin d’être plus prêt. Il faut payer 8,5$ pour accéder à la réserve car ce n’est pas inclus dans le pass des parcs nationaux du Western Australia. Au camping, un émeu se balade avec ses petits à la recherche de nourriture. Tout comme les casoars, chez les émeus c’est papa qui s’occupent des bébés. Une chose est sure, les humains ne leur font pas peur car ils déambulent à travers tentes et voitures et n’hésitent pas à se servir dans vos sacs et barbecue. Sacré émeu ! Le reste de l’après midi se passe entre piscine et bord de mer. Tiens ya des dauphins là-bas ! Tout le monde s’approche du rivage et certains se mettent à courir après les dauphins. Vous l’avez compris la star ici, c’est le dauphin.

crowdedbeachLe nourrissage des mammifères marins est prévu à 7h45. Il y a beaucoup de monde. D’abord, on est tous bien alignés les pieds dans l’eau face à la mer écoutant la responsable de la réserve. Puis, avec le passage des dauphins, la ligne se rompt et ça devient difficile de bien voir, certains étant vraiment sans gêne. Aujourd’hui cinq dauphins (4 femelles et un mâle) sont au rendez-vous, certains sont là depuis un bon moment. Ils connaissent bien l’heure. Pour conserver leur instinct de chasseur, chacun ne recevra pas plus de trois poissons mais seules les femelles y ont droit. Quatre nourrisseurs arrivent avec un seau et choisissent des gens au hasard dans la foule pour donner le poisson. J’ai même été prise pour nourrir le dauphin mais ça n’a pas durer plus de 10 secondes. Une fois le nourrissage fini, nous reprenons la route pour Kalbarri, notre prochaine étape.

3 Réponses

  1. Je suis resté 1 an et demi en Australie et dès le premier jour, j’avais rencontré un couple de français qui m’avait parlé de Shark Bay. Je n’ai malheureusement pas encore eu le temps d’y aller et franchement je suis hyper jaloux !
    Vive l’Australie ;)

    • la côte ouest australienne est magique. C’est vraiment un de nos meilleurs souvenirs du pays :) N’hésite surtout pas à y aller si t’en as l’occasion, et avec un 4×4 c’estencore mieux ;)

  2. Quelle magnifique région ! Votre article me fait remonter plein de souvenirs, nous avons fait 10 jours de volontariat à Monkey Mia, c’est l’un des plus beaux souvenirs de notre voyage :)

Laissez un commentaire