Clermont, le chant de l’or

Classé dans : Australie, Blog | 1

goldAprès avoir creusé la terre pour trouver des saphirs, on a décidé de continuer l’expérience avec une autre ville sur notre chemin: Clermont. Clermont se trouve à une centaine de kilomètres au Nord de Sapphire. C’était autrefois une ville prospère qui a atteint sa gloire après la découverte d’une pépite d’or dans un champ, s’en est suivit une véritable ruée vers l’or, dont nous pouvons encore contempler les vestiges un peu comme pour Charter Towers. Forts de notre butin de saphirs, autant tenter l’aventure de l’or tant qu’on y est!

 

Or, y es-tu ?

detectingVoilà une nouvelle façon de chercher, puisqu’ici nous n’utiliserons pas de tamis et d’eau et n’allons pas creuser n’importe où, juste écouter ce que la terre a à nous dire. Oui, nous allons utiliser un détecteur de métaux. Ce dernier envoie une onde électromagnétique dans le sol en forme de cône jusqu’à un mètre de profondeur, et si ce cône détecte un écho magnétique, bingo on a trouvé du fer ou avec beaucoup de chance de l’or. Il faut imaginer une sorte de feuille de papier en forme de cône, si il y a quelque chose au centre, il n’y aura pas de bruit, en revanche si quelque chose traverse le champ alors il y aura un bruit. Autre subtilité, il faut que l’objet soit en mouvement pour pouvoir être détecté, or comme on ne va pas faire vibrer la terre, c’est le détecteur que l’on bouge à la manière d’un radar. Un bip, ce que l’on cherche n’a traversé qu’une seul paroi où le point de convergence du faisceau, mais très rare. Deux bips, l’objet se trouve entre la surface et un mètre de profondeur, les choses sérieuses vont pouvoir commencer.  Plein de bips un peu partout, soit vous venez de trouver un véritable filon d’or, soit votre machine se dérègle suite à un changement de composition du sol… Et oui là ça devient compliqué, notre machine est un peu capricieuse et il faut souvent la re-calibrer en fonction du terrain. Cette manœuvre est un peu délicate et rapidement énervante puisqu’il faut appuyer sur un bouton pendant deux secondes, puis faire monter et descendre rapidement le détecteur entre 5 et 20 cm du sol, et recommencer jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de bruit parasite… Au bout d’une hure, un peu désespéré par ces interférences, on commence à revenir, quand soudain un fameux bip, bip!. Attends, je repasse une fois pour être sûr que ce ne sont pas des parasites… BIP BIP! Là, Ali, on tient définitivement quelque chose!

 

La tension monte!

Bon maintenant que nous avons détecté quelque chose, il faut faire comme on nous l’a expliqué:

  • Nettoyer la surface.
  • Une fois la surface bien dégagée, on creuse autour de la zone sur 2-3 cm de profondeur pour ne pas abîmer ce qui se trouve au centre puis on ratisse le centre
  • On passe le détecteur sur la zone voir si le Bip s’intensifie. C’est notre cas ce qui permet également de vérifier que nous n’avons pas déjà dégager notre butin.
  • On recommence à creuser en faisant à chaque fois des tas bien distincts, au cas où, puis on passe le détecteur ainsi de suite jusqu’à ce que ce que l’on cherche soit dans le tas de terre que l’on vient de creuser.
  • On passe le détecteur dessus pour en être sûr, Bingo, ça sonne, ouf, on n’a pas perdu notre temps. A ce niveau-là, le métal est tout proche du détecteur et la machine va commencer à faire un vacarme assourdissant, mais rien à faire, on a un truc!
  • Maintenant on a une pile de terre et au milieu du métal. La partie essaie/erreur peut commencer
  • On prend une poignée de terre, on passe au-dessus du détecteur immobile. Vous vous souvenez, il faut que le métal bouge pour que ça fasse du bruit… Bha maintenant on prend la terre en main et on fait bouger….
  • Quand ça sonne, on est à une grosse poignée de toucher le but. On divise alors la poignée dans chaque main et on garde celle qui bip et ainsi de suite jusqu’a ce qu’il ne reste plus grand chose en main…
  • Si vous n’avez toujours pas trouvé ce qui fait bip ( c’est pas facile de trouver du métal ou de l’or plein de terre, ça ressemble à… de la terre… sans parler que l’or peut être présent en toute petite quantité… Bref on dépose ce qu’il nous reste sur le détecteur, et on fait bouger du bout des doigts le moindre cailloux, jusqu’a ce que le detecteur soit au bord de l’évanouissement, ce qui signifie que vous avez bougé le fameux objet métallique. Une fois bien cerné, il faut identifier la prise.

Et la grosse surprise, une jolie pépite d’or s’est dévoilée devant nos yeux ébahis… On a trouvé de l’or! ON A TROUVE DE L’OR!!!!!!, pas de quoi devenir millionnaire, mais une belle pépite…nugget Quand on revient à la voiture, on retrouve un autre couple venu en même temps que nous après avoir acheté leur détecteur et le type qui nous a fait la démonstration. On leur montre tout content notre pépite. Ils n’en revenaient pas. En général, plus personne ne trouve plus rien ici depuis pas mal de temps… On a vraiment eu de la chance. Le coin est remué chaque année par des centaines de personnes, mais apparemment on a trouvé un coin que personne n’avait vérifié Sourire

Une rapide expertise de sa part pour nous dire que ça vaudrait entre 100 et 150$… C’est trop cool! Mais bon après avoir passé le reste de la journée à fouiller la zone et déterrer des capsules de bière et du fer rouillé, on s’est vraiment dit qu’on avait eu beaucoup beaucoup de chance… L’expérience est sympa, mais ne soyez pas déçu si vous repartez bredouille!

Une Réponse

  1. Salut Nicolas,
    Excellent article :-)

Laissez un commentaire